Deux matériaux, le fer et le verre, se disputent la vedette dans l’œuvre de Sabine Maître : deux matériaux omniprésents dans notre monde architectural, signifiant la noblesse et l’audace des bâtisseurs de notre époque. Les titres renvoient eux aussi à cette interprétation de ses élégantes et sveltes stèles dont la taille peut atteindre plus de trois mètres.

L’acier avec ses tons rouges et ocres et le verre aux reflets turquoise s’allient en des tons complémentaires comme le font la terre et l’eau, tandis que les formes se dressant vers le ciel renvoient à un troisième élément : l’air. Le feu est discrètement présent grâce aux  chatoiements rendus par l’effet de rouille qui structure la surface du métal. Nous sommes ici dans un monde archaïque, ancestral, mythique.

Pour Sabine Maître, dans l’Art depuis 37 ans, de la profession de peintre sur verre et Artiste Verrier, a évolué en 2002 autodidacte vers la sculpture métallique, le moment créateur à lieu sur sa planche à dessin. Les esquisses et les plans se succèdent et se précisent jusqu’à ce que l’équilibre de son œuvre future lui paraisse atteint. Vient ensuite l’exécution, méthodique, disciplinée.