Né le 7 décembre 1945 à Chamalières. En 1965, il monte à Paris, étudie à l’Ecole des Beaux-Arts, travaille dans l’Atelier de SIMONINI jusqu’à son retour en Auvergne en 1971.

Par des expositions dans son atelier à Montpeyroux débute sa carrière d’artiste plasticien. Il participe également à des confrontations nationales et internationales, effectue des œuvres monumentales pour des organismes publics ou privés : mosaïques, sculptures, laves émaillées, vitraux.

Le Prix des Volcans lui est décerné en 1973 pour l’ensemble de son œuvre. Il reçit la médaille de la ville de Clermont-Fd , et entre dans les collections du FDAC et de la Chancellerie des Universités.

Une des caractéristiques principales de son œuvre est sa peinture très construite, solide où les éléments naturels sont omniprésents : la roche ou la terre, le flot ou le vent, le vent, le feu et la lumière,

Même attrait de l’artiste pour d’autres paysages visités et aimés : du bleu intense de la Méditerranée, à la rugosité mate d’une roche errodée, de l’éclat multicolore d’un marché aux fleurs à la grisaille embuée d’un matin de Loire, nos yeux n’en finissent pas de découvrir ces paysages choisis, déchiffrés, scellés par le peintre.

 « Une nature célébrée, exaltée, transcendée à la recherche d’une vie magnifiée par la lumière et les silences. Ces toiles portent en elles le chant juste de la peinture définie comme la grande aventure de l’espace et du temps »

 

André PARINAUD, critique d’art